Image default
Astuces et Conseils

Aperçu sur les assurances à souscrire pour assurer le bon déroulement d’un chantier

Les travaux de construction ou de rénovation sont toujours des projets importants aussi bien pour le propriétaire que pour le maitre d’œuvre. Ces ouvrages engagent des coûts conséquents. Pourtant, un accident suffit pour ruiner tous ses efforts à néant. Pour éviter ce scénario, la réglementation en vigueur oblige les parties prenantes à contracter une assurance. Néanmoins, il faudra choisir les offres adéquates pour bénéficier d’une protection optimale.

Les assurances indispensables

Les sociétés de construction sont déjà dans l’obligation de souscrire à des assurances pour exercer librement leurs activités. Comme toutes les entreprises, ces structures doivent tout d’abord couvrir leur responsabilité civile et professionnelle à l’aide d’une formule adaptée. Cette souscription permettra notamment de réparer les préjudices subis par les tiers dans le cadre de la réalisation des travaux. Cette couverture concerne aussi les dégâts matériels causés aux propriétés proches de la zone de construction.

Les professionnels du BTP doivent également souscrire une assurance décennale. Celle-ci protège les futurs propriétaires des éventuelles malfaçons. Comme son appellation le suggère, la couverture s’étale sur 10 ans. Cependant, le niveau de garantie évolue au fil des années. Pendant les deux premières années, l’assureur financera tous les travaux de réparation. À partir de la troisième année, l’indemnisation concerne uniquement les défauts de construction qui menacent la solidité du bâtiment.

Les constructeurs ne peuvent débuter un chantier sans avoir contracté ces formules. Néanmoins, les particuliers ont intérêt à réclamer des pièces qui prouvent que l’entreprise bénéficie bien de ces souscriptions. Un défaut d’assurance est puni par la loi. L’auteur de cette infraction devra payer une amende et les responsables recevront même une peine d’emprisonnement si cette négligence a causé le décès d’une personne.

Ceci dit, les propriétaires ne sont pas exempts de quelques obligations en matière d’assurance construction. Cette double protection permet de minimiser les risques liés à l’exécution du chantier.

Afin de dénicher la meilleure offre d’assurance, il serait pertinent de solliciter un courtier assurance dommage ouvrage. Ce dernier entretient des relations privilégiées avec les assureurs et parvient à négocier des contrats sur mesure.

L’assurance dommage ouvrage : une souscription obligatoire pour les particuliers

Les particuliers doivent également contracter une assurance dommage ouvrage. Cette souscription leur permettra de profiter pleinement de la garantie décennale et ainsi de recevoir une indemnisation en cas de malfaçon. Elle concerne donc l’intégralité du bâtiment et s’applique spécifiquement les défauts de construction qui mettent en danger les occupants. Dans certains cas, des problèmes liés au chauffage ou à l’étanchéité du toit donnent aussi droit à une prise en charge particulière.

Néanmoins, cette formule prévoit également de nombreuses autres couvertures selon l’étendue des travaux. Elle protège les propriétaires de différents sinistres tels qu’un incendie ou une inondation au cours du chantier. Le souscripteur doit déclarer les préjudices subis à son assureur dès que ce type d’évènement survient. Cette déclaration prendra la forme d’une lettre recommandée avec avis de réception destinée à la compagnie d’assurance.

Que l’on soit un professionnel du BTP ou un simple particulier, chercher une offre est bien plus difficile qu’on ne le pense. De nombreux assureurs se partagent le marché et malheureusement les institutions financières sont rarement ouvertes aux négociations. Depuis peu, la plupart des gens préfèrent s’adresser à un courtier assurance dommage ouvrage.

Related posts

Tout savoir sur les tables en inox

Irene

Faciliter votre déménagement

Clarisse

Opter pour la mini caméra espionne : en quoi est-ce une bonne idée ?

Angelique